Service de counseling

Orientation, conseils et préparation des dossiers d’inscription pour accéder aux meilleures universités internationales.

COUNSELORS : Marc McHugo – Alice Barbier

Le bureau de counseling de Hattemer a pour but de promouvoir les études à l’étranger et d’aider les élèves à concrétiser leur projet en trouvant l’université et le programme qui leur conviennent le mieux et de les conseiller tout au long du processus d’admission – depuis l’orientation initiale jusqu’à la confirmation d’entrée à l’université, en passant par l’élaboration des dossiers d’admission.

Entretien initial approfondi

Lors de ce premier échange, notre objectif principal est de bien comprendre le projet de l’étudiant, ainsi que ses motivations. Nous posons le cadre de notre intervention et mettons sur pied une stratégie de candidature. A l’issue de cet entretien, l’étudiant disposera d’un rétroplanning, lui permettant de bien visualiser les prochaines étapes clés du processus.

Recherche d’établissements et de programmes

Il est essentiel de postuler aux bons établissements. Nous mettons tout en œuvre pour identifier les programmes et établissements qui correspondent le mieux au profil et aux aspirations de l’étudiant, afin de maximiser les chances d’une intégration réussie et d’une formation épanouissante.

Le conseiller s’appuie sur l’entretien initial, ainsi que sur le dossier académique de l’étudiant, pour élaborer une sélection stratégique de programmes. Si cette liste se veut déjà ciblée, elle n’est aucunement définitive. Nous comptons sur vos retours pour pouvoir convenir, ensemble, de vos choix finaux.

Phase de préparation aux candidatures

Dès que le choix d’établissements est acté, il convient de préparer les candidatures. Pour chaque université, nous vous communiquons la liste des éléments à fournir, ainsi que les dates clés à respecter.

Gestion administrative des dossiers

Nous vous fournissons toutes les informations pour que vous puissiez facilement créer votre compte en ligne sur le site de l’établissement (cette étape devant obligatoirement être effectuée par vos soins). Il convient, ensuite, de nous fournir vos codes d’accès, pour que nous puissions vous relire et compléter ou corriger votre dossier si besoin. Ne validez surtout pas l’envoi de votre candidature sans avoir reçu, au préalable, le feu vert de votre conseiller !

Préparation des lettres de motivation

Les lettres de motivation (aussi appelées Personal Statement ou encore Personal Essay) sont des pièces déterminantes dans les dossiers de candidature et il faut y consacrer du temps. Nous vous remettons, pour commencer, des consignes pour vous aider à mieux comprendre le format de ces lettres, ainsi que les attentes des universités. En vous appuyant sur ces consignes, nous vous invitons à préparer un plan détaillé, ou même un premier brouillon (toujours en anglais). Dès réception de ce document, vous bénéficierez d’un entretien en visioconférence avec votre correcteur assigné, dont l’objectif est de vous permettre d’attaquer sereinement la phase de rédaction, à proprement parler.

Optimisation des lettres de motivation

Une fois que vous aurez rédigé une première ébauche de votre lettre, celle-ci sera transmise à votre correcteur, qui vous fera un retour écrit sous 72h. Votre lettre sera commentée de manière détaillée, avec des suggestions constructives, pour vous aider à l’améliorer. Au total, vous bénéficiez de trois relectures et votre correcteur se chargera d’éliminer les éventuelles fautes de langue dans votre ultime version. Aussi, pour que nous puissions maximiser le rendu de votre lettre, nous vous conseillons de rédiger chaque brouillon comme si c’était le dernier !

Les lettres de recommandation

Rédigées par vos professeurs, les lettres de recommandation sont un autre élément important du dossier de candidature. Nous nous chargerons de solliciter l’équipe enseignante à ce sujet, en veillant à ce que les lettres correspondent au format attendu par les établissements. Nous intégrerons directement ces lettres au dossier.

Traduction assermentée des relevés et diplômes

En principe, vous devrez toujours fournir une traduction officielle de documents qui ne sont pas dans la langue de l’université d’accueil. .

Finalisation et envoi des candidatures

Après une dernière relecture complète de vos candidatures, votre conseiller vous donne le feu vert pour appuyer sur le bouton « envoyer ».

Suivi et appui des candidatures

Dans certains cas (UCAS, par exemple), votre conseiller dispose d’une visibilité sur l’avancée de votre dossier. Si ce n’est pas le cas, il vous appartient de faire suivre à votre conseiller les e-mails reçus des établissements. Ceci nous permet d’optimiser le suivi et de pouvoir intervenir, avec vous, en cas de besoin. Nous n’hésiterons pas, par exemple, à contacter les universités pour leur fournir des éléments de contexte, si nous estimons qu’une candidature a été mal comprise.

Confirmation de l’inscription universitaire

Une fois que vous avez reçu vos réponses et que vous avez rempli les conditions demandées, nous nous assurons que votre place est bien confirmée dans les temps au sein de l’université retenue.

Logement, visa et assurance

Sur ces points importants, votre conseiller intervient à titre consultatif. Il nous est impossible de réserver votre logement ou encore de soumettre une demande de visa en votre nom. En revanche, nous saurons vous aiguiller et vous fournir des consignes (visa), ainsi que des prestataires fiables (logement & assurance). Vous pouvez nous solliciter si vous avez des questions à ces sujets. 

Dans le cadre du déploiement de la formation IB (International Baccalaureate), le Cours Hattemer propose désormais un accompagnement dédié aux études à l’étranger. Conseiller spécialisé dans les études à l’étranger depuis plus de 10 ans, Marc McHugo, franco-britannique, rejoint l’équipe Cours Hattemer en 2021. En tant que University Counselor, celui-ci est chargé d’accompagner les élèves (et leurs parents) dans l’élaboration et la réalisation de leurs projets d’études supérieures.

Dès 2021, Cours Hattemer proposera aux élèves qui le souhaitent, de s’inscrire au programme IB. Quels sont les particularités de ce diplôme ?

L’IB est un cursus réellement international, qui a pour vocation d’équiper les élèves avec des outils adaptés pour réussir dans un monde, où les frontières sont de plus en plus floues. Dans la pratique, l’IB se distingue à différents niveaux.

Premièrement, le diplôme en lui-même bénéficie d’une reconnaissance internationale. Il est plus reconnu et valorisé par les universités étrangères que les diplômes de fin de scolarité nationaux (tel que le Baccalauréat général), ce qui facilite l’accès aux études supérieures hors de France.

En termes d’ouverture culturelle et linguistique, il faut savoir que l’IB est enseigné en anglais et en français. Par exemple, l’économie et les mathématiques à Cours Hattemer seront enseignées en anglais à 100%, ce qui exige d’être parfaitement bilingue.

Enfin, l’IB encourage à la fois la réussite scolaire et l’épanouissement personnel. En plus des enseignements académiques classiques, les élèves doivent mener à bout des projets personnels extra-académiques. En particulier, le module CAS (Créativité, Action et Service) est une partie très appréciée du programme car il demande aux élèves de s’engager dans des activités culturelles ou artistiques (théâtre, musique, arts appliqués, sport…) et dans des activités de service.

En quoi l’IB est-il différent du Baccalauréat Général français ?

Ces deux diplômes viennent ponctuer la fin de l’enseignement secondaire et donnent ainsi accès aux études supérieures. La comparaison s’arrête là.

L’IB est un programme interdisciplinaire dans le sens où les élèves doivent suivre des cours qui portent sur différents aspects de la connaissance. L’objectif est de permettre aux jeunes d’acquérir des compétences transversales et complémentaires. Ceci est dans l’air du temps, puisqu’il est estimé que 85% des métiers de 2030 n’existent pas encore. Les personnes ayant plusieurs compétences auront plus de facilité à s’adapter.

L’une des grandes différences de l’IB est sa philosophie centrale, qui a pour vocation d’apprendre aux élèves à réfléchir et à analyser le monde de façon critique. Les cours sont plus interactifs et les élèves sont amenés à échanger et à réagir sur les thématiques abordées en classe.

Les élèves doivent également rédiger un mémoire de type universitaire qui les familiarise avec les travaux de recherche, de rédaction et d’autonomie.

Enfin, comme pour le Bac général, les élèves peuvent se spécialiser en fonction de leurs intérêts, mais impossible d’abandonner les mathématiques, par exemple, et l’apprentissage de plusieurs langues est essentiel. Avec moins de matières (6 cours en tout), les élèves approfondissent davantage certains sujets. C’est le cas, par exemple, de la Physique ou de la Chimie, qui sont enseignés séparément et non pas sous le même couvert.

A quoi faut-il être attentif dans le choix des matières et spécialités ?

Le cursus IB est interdisciplinaire et les élèves ne peuvent pas trop se spécialiser à ce stade. Ils doivent choisir des matières dans différents domaines mais peuvent, en revanche, choisir le degré de difficulté pour chaque matière. Par exemple, les mathématiques peuvent être étudiées en Higher Level (niveau supérieur) ou en Standard Level (niveau moyen). Il est possible d’abandonner certaines matières mais les 5 piliers de la connaissance doivent être représentés (langue & littérature ; langue étrangère ; individus & société ; sciences ; mathématiques).

Dans le choix des matières, il faut être surtout attentif à deux choses. Premièrement, le niveau de l’élève et ses centres d’intérêts. Tant que possible, il est préférable de se concentrer sur les matières qui le motivent le plus et de sélectionner ces cours pour les options en « Higher Level ». Mais il y a une deuxième chose très importante à prendre en compte et ce sont les exigences des universités. Pour rejoindre certaines écoles de commerce, par exemple, des mathématiques au niveau « Higher Level » pourraient être exigées. Il faut donc s’intéresser au postbac dès le choix des options IB, pour construire un parcours cohérent avec la poursuite d’études souhaitée. Sur ce point, notamment, je me tiendrai à la disposition des élèves dès l’entrée en IB.

Les activités extra-académiques sont mises à l’honneur avec l’IB. Pouvez-vous nous en dire davantage ?

L’IB tend à mettre en exergue l’épanouissement académique et personnel. Il s’agit de construire des têtes bien faites, mais aussi des personnes actives au sein de la communauté, qui bénéficient d’une certaine ouverture d’esprit.

Ainsi, tous les élèves de l’IB doivent obligatoirement valider le module CAS (Créativité, Action & Service) pour valider leur diplôme. Les élèves doivent mener à bout un projet en lien avec la créativité (arts, théâtre, musique), l’activité (effort physique) ou le service (bénévolat…). Ce projet leur permet de faire preuve de persévérance et d’initiative, qualités utiles pour la vie, mais aussi (très) appréciées par les universités étrangères lors des candidatures !

En quoi l’IB facilite-t-il l’accès aux études à l’étranger ?

Nous avons vu que l’IB est un diplôme très reconnu à l’international, ce qui facilite sa prise en compte par les universités étrangères. Aux USA, certaines universités considèrent même que l’IB correspond à leur niveau Bac +1. Cela permet aux étudiants de faire l’économie d’une année d’études et de rentrer directement en 2ème année aux Etats-Unis.

Les profils IB sont très recherchés par les universités, qui fournissent souvent des efforts en plus pour mieux les attirer. C’est le cas, par exemple, de certaines universités qui sont moins exigeantes au niveau des notes finales attendues à l’IB, comparativement à d’autres diplômes du même niveau.

Le plus essentiel, selon moi, ce n’est pas tant que l’IB facilite davantage l’accès aux études supérieures à l’étranger, c’est surtout qu’il prépare mieux les élèves à réussir leurs études à l’étranger, car d’une part l’IB prépare mieux qu’aucun autre diplôme à la méthodologie de l’enseignement universitaire anglophone, d’autre part contrairement à l’option OIB du baccalauréat français qui prépare surtout les élèves en littérature et civilisation, l’IB permet aux élèves d’appréhender des disciplines diverses, tant dans leur vocabulaire que dans leur méthodologie d’apprentissage, qui leur seront fondamentales dans leurs études supérieures à l’étranger. Dans ces pays, les techniques d’enseignement, d’apprentissage et d’évaluation sont très différentes du système français ; l’accent est mis sur l’autonomie des apprenants, qui doivent participer de manière active aux cours et démontrer, aussi, qu’ils sont capables de s’épanouir en dehors de la salle de classe (via le sport, l’associatif, la culture…). C’est justement à cela que prépare l’IB et les élèves arrivent ainsi bien mieux préparés que les autres. Les statistiques à ce sujet ne manquent pas et sont catégoriques : les étudiants issus de l’IB réussissent en moyenne mieux que les autres et valident leur diplôme avec de meilleurs résultats.

A contrario, un élève issu du système français classique peut vite se sentir démuni dans un système qui ne ressemble en rien à ce qu’il a pu faire jusqu’ici. Du moins sa période d’adaptation sera clairement plus compliquée.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce à quoi ressemblera votre accompagnement auprès des élèves de Cours Hattemer ?

L’accompagnement commencera dès la fin de la 2nde, puisque c’est à ce moment-là que les élèves doivent se poser la question du choix des options à l’IB. Ce premier échange permettra de faire connaissance et de commencer à réfléchir à l’orientation postbac.

L’essentiel du travail a lieu en 1ère, pour ceux qui visent certains programmes d’élite ou les USA, ou alors en Terminale, pour la majorité des élèves. Epaulé par Alice Barbier (spécialisée sur les destinations USA et Canada), mon rôle consiste à informer les élèves (et les parents) sur leurs possibilités à l’étranger, puis à les aider à concrétiser leur projet en les coachant dans les différentes étapes clés des candidatures.

Les élèves de Cours Hattemer peuvent me solliciter à tout moment pour parler de leurs projets et je veillerai également à les encadrer pour que leurs dossiers soient soumis dans les temps et dans les règles de l’art !