Préparer un bac STD2A avec Hattemer

Grâce à des effectifs réduits et à une approche pratique et créative du design, le lycée Hattemer prépare dans les meilleures conditions les lycéens de la filière STD2A (Sciences et technologies du Design et des Arts Appliqués) au baccalauréat. Accessible chez Hattemer dès la seconde via l’option Création et design, ce parcours ouvre la voie vers les meilleures écoles parisiennes, les classes préparatoires spécialisées ou les écoles et facultés préparant en trois ans au nouveau DN MADE (diplôme national des métiers d’art et du design).

Une formation transversale aux différents domaines des arts appliqués

Professeure principale en STD2A, Julie Dalmon exerce depuis des années comme designer et artiste contemporaine. Avec un effectif limité, il est en outre possible pour les professeurs d’enseignement artistique de travailler en collaboration avec les professeurs d’enseignement général. Cela crée un esprit de famille très apprécié des élèves.

Les cinq grands domaines des arts appliqués sont abordés : graphisme, mode et textile, espace, objet et métiers d’art. Une partie des travaux est effectuée sur ordinateur grâce aux différents logiciels graphiques figurant au programme mais le travail sur papier n’est pas pour autant délaissé, toujours dans une optique de valorisation de la créativité individuelle de chaque élève.

Une pédagogie axée sur la pratique

« Nos élèves participent à des projets extérieurs grâce à des partenariats mis en œuvre avec des acteurs du monde professionnel » explique Julie Dalmon. Ainsi, cette année, les lycéens travaillent sur des vitrines événementielles pour la Saint-Valentin, en lien avec un atelier de sérigraphie et un atelier de découpe numérique. À partir du mois de février, un autre projet vise à créer la communication visuelle d’une association d’aide aux mineurs migrants (MNA). Ces projets permettent aux lycéens de  mettre en pratique leurs connaissances en grandeur réelle.

« Nous pratiquons une pédagogie basée sur le droit à l’erreur. Les élèves peuvent refaire le travail si nécessaire, c’est en pratiquant qu’ils s’améliorent » précise Julie Dalmon.

Un accès facilité aux grandes écoles d’art

Chez Hattemer, les élèves bénéficient d’un accompagnement personnalisé lors de tout le cursus mais aussi lors de leurs choix d’orientation post-bac. Ils peuvent s’entraîner aux oraux de sélection et ils sont conseillés dans la réalisation des dossiers de candidature et la sélection de leurs travaux à présenter.

Résultat : chaque année, plusieurs élèves comptent parmi les admis aux écoles parisiennes les plus prestigieuses telles Boulle, Estienne, Duperré et Olivier-de Serres, les Gobelins, ou encore Saint-Martins à New-York. Certains s’orientent vers les Arts Déco, d’autres entrent en classe préparatoire préparant aux Beaux-Arts ou aux écoles d’architecture.

Le panel des débouchés est donc très large et mène à des métiers passionnants dans les domaines de l’art, du design ou de la communication visuelle.